Randonnée du Lundi 08 Octobre 2018

Le rendez-vous était fixé à SAINT VAAST-LA-HOUGUE, parking de l'école de voile , derrière le restaurant "La Marina"

Randonnée guidée par PIERRE
Longueur de l'itinéraire:    Petit circuit: 8,760 km 
                                             Grand Circuit: 10,578 km                                        
Dénivelée positive cumulée: 61 m
Altitude maxi:    06 m
Altitude mini:    -02 m


 Saint Vaast la Hougue(50550) 



Nous étions 86 marcheurs au départ de Saint-Vaast la hougue. Sur l’île de Tatihou, 47 ont fait le choix de rentrer après le tour de l’île et la visite du jardin Maritime et 39 ont poursuivi la visite de la tour Vauban et du fort de Tatihou.
Temps très ensoleillé avec absence de vent, le rêve de tout marcheur !

Avant de randonner Guy R-, a effectué  un survole de Saint Vaast la Hougue,...
...Tatihou,...
....et Le Lazaret de Tatihou.
Regroupement derrière le restaurant "la marina"
Des inquiétudes naissent, "on ne va pas pouvoir traverser !"
Il y a trop d'eau !
La route n'est pas dégagée !

Je vous rassure, j'ai bien calculé : le coefficient est de 103, ce qui nous laissera 3 heures sur l'île et nous pourrons traverser à 15 h 20 sans trop ce mouiller .
La mer descend
Côté port, ça ne bouge pas
Vélo pas amphibie
Non merci, pas aujourd'hui, nous marchons.
Tatihou et digue de Saint Vaast
Aurait'il oublié l'heure de la marée
Chantier naval Bernard
Bateau Balise
Ou cause toujours, ...
Dernière consigne avant la traversée
Top départ.
La mer descend
A chacun son moyen de transport
Héron blanc
Certains travaillent
Passage de Run
Tatihou en vue





Des pêcheurs à pied se mêlent à nous
L'eau est bonne,
Il faut se mouiller les pieds
J'adore faire des allers-retours !
Mesures préventives
Ça nous botte !
Douceur d'un bain de pieds !
Un peu de technique, on sonde d'abord...
Photographe précautionneux
Palette de couleurs, collection Automne-Hiver
Tables vertes
Goéland cherchant encas
Pas grand chose à mettre au menu
Enfin la terre ferme
Instant de pose

Maison du Douanier
Tapis de coquillages: Crépidules
La Pernelle vue de l'île
Vauban, ce génie militaire
Tour Vauban de Tatihou
Dès 1694, afin de défendre la baie de Saint-Vaast, la tour de Tatihou et celle de la Hougue sont construites par un élève de Vauban, Benjamin de Combes. Vauban constatera en 1699 que « la rade de la Hougue est la meilleure de France ». Les fortifications se poursuivent jusqu’au XIXe siècle par l’édification d’un fort et d’importants magasins à poudre.
Fort de l'ilet
Tour Vauban et Fort de l'ilet
Partis pour un tour de l'île

Tour Vauban et casernement.
Construite en 1694, de 26 m de diamètre à la base, avec des murs de 3,60 m d’épaisseur, la tour est couronnée par une plateforme de tir, haute de 18 m et protégée par un parapet de 1,90 m, percé de dix créneaux de tir tous azimuts. A hauteur de la plateforme l'épaisseur des murs n'est plus que de 2,10 m.
Le fort de l'ilet est aujourd’hui fermé au  public depuis son intégration dans la réserve ornithologique de Tatihou.
Tour Vauban depuis le fort de l'ilet


Système de défense du fort de l'let
Le Lazaret
Tour Vauban coté Est
Tour Vauban coté Nord
Pointe de Jonville
Eglise de Réville
Jour de Grande marée: pêcheurs à pied
Tour de la HOUGUE
Plus élancée que Tatihou: elle a une plateforme de tir élevée de 20 m au dessus du niveau des fondations, pour un diamètre de 16 m a sa base, les murs ayant 3 m d'épaisseur. Elle comporte six embrasures pour les canons.
Entrée du Lazaret
Afin d’éviter de propager la peste de Marseille de 1720, le Roi décide de créer un lazaret à Tatihou pour protéger le nord-ouest du Royaume. Pendant les « quarantaines », marchandises et équipages venant de la Mer du Nord ou de la Méditerranée bénéficient de fumigations de bruyères, de baies de genièvre, de vieux cuirs… Cet ensemble sanitaire fonctionnera jusque dans les années 1860.

À l’abri des murs du lazaret, trois types de jardins présentent, sur quatre hectares, la flore des bords de mer. Un jardin des découvertes ou "jardin des milieux" regroupe plusieurs centaines d'espèces du littoral, réparties selon leur milieu (dune, vase salée, rocher, landes, prairie). Le jardin maritime de trois hectares, est un lieu de promenade à l'abri des murs, qui est aussi ouvert sur le large. Les plantes endémiques de Manche Atlantique y dominent mais alternent avec certaines espèces horticoles. Dans le jardin d'acclimatation, des massifs et parterres présentent des espèces exotiques pourtant adaptées à la rigueur du climat marin.
En 1887, le Muséum d’histoire naturelle de Paris occupe les bâtiments du lazaret. Les chercheurs y installent un laboratoire maritime avec un château d’eau de mer pour étudier principalement les algues et le plancton et y expérimenter l’élevage du turbot. En 1925, ce laboratoire est transféré à Saint-Servan, puis à Dinard.


Fleurs fanées artichauts
Aeonium canariense
Argousier

Reconstitution de la quille et membrures d'un vaisseau de guerre de la bataille de la Hougue


Douve du Fort Vauban
Douves et tour Vauban
Passerelle et pont-levis de la tour Vauban
Escalier hélicoïdale défensif car tourne à droite
Latrine
Premier étage salle destinée au logement des soldats, à noter le plafond construit avec les bois de récupération des épaves des vaisseaux échoués au large de Tatihou.
Deuxième étage salle destinée au logement des Officiers, noter le pilier central soutenant la voûte, chargé de propager l'onde de choc des boulets de canon, vers le sol.
Pointe de Jonville et douves
Vers Saint Vaast la Hougue
Casernement et Lazaret
Îles Saint Marcouf et côte du Calvados
Sommet de la tour Vauban
Contre plongée sur la tour Vauban
La Chapelle


Cour et casernement
Les poudrières


Magasin à poudre

Dernière interrogation
Fini on rentre, la marée n'attend pas
Tatihou et les parcs à huîtres à marée basse




Aucun commentaire: